STORAGE DIVISION

Elle étudie, conçoit et fabrique des solutions pour le marché du stockage des fruits et des légumes. Elle utilise la technologie d'atmosphère contrôlée la plus avancée pour maintenir la qualité des denrées alimentaires et prolonger leur durée de conservation après récolte. De plus, Isolcell conçoit et construit des entrepôts de stockage clé en main, sur la base de panneaux d'isolation thermique intercalant polyuréthane et tôle, de portes frigorifiques, d'étanchéité au gaz, la réfrigération industrielle et la fourniture de tous les équipements nécessaires pour surveiller l'atmosphère de l'entrepôt. Il s'agit de la division historique d’Isolcell qui peut se targuer d’installations dans le monde entier.

Qu'est-ce qu'une atmosphère contrôlée (AC) ?

 Chaque produit végétal a un métabolisme qui lui est propre. Par conséquent, les fruits sont vivants, respirent, et consomment donc de l'oxygène, non seulement en poussant, mais aussi lorsqu’ils sont récoltés. Le processus de respiration implique la répartition et l'oxydation des hydrates de carbone, tels que les sucres et les acides, qui sont stockés dans les tissus de la plante. Les produits finis de la respiration sont : la chaleur, le dioxyde de carbone, la vapeur d'eau et certains composés aromatiques. Plus un fruit respire rapidement, plus il « vieillit » rapidement, réduisant ainsi sa « durée de conservation ».

Pendant longtemps, la réfrigération a été la seule méthode utilisée pour maintenir les fruits et légumes frais. Ce n'est pas avant 1821 que Berard, un chercheur en physiologie végétale, a découvert que les fruits stockés dans un environnement pauvre en oxygène avaient un métabolisme plus lent. Au début du XXe siècle, les chercheurs Kidd et West ont défini scientifiquement les notions de l'entreposage sous atmosphère contrôlée, mais l’AC n’a été disponible sur le marché qu’à la fin des années 50, simultanément en Europe et aux États-Unis. Réduire à la fois le niveau d'oxygène de la chambre de stockage et élever son niveau de dioxyde de carbone, diminue considérablement l'activité respiratoire du produit.

L’atmosphère contrôlée combinée avec des températures basses agit plus en profondeur dans le métabolisme végétal, par exemple en réduisant la production d’éthylène du fruit, en bloquant la répartition de la chlorophylle (couleur verte), en retardant l'hydrolyse de la pectine (qui affecte la fermeté de la pulpe), et en ralentissant la répartition des vitamines et des acides.

Dun point de vue commercial, cela maintient non seulement les propriétés organoleptiques des produits, mais cela réduit également les pertes résultant de pathogènes (champignons) et les troubles végétaux habituels, tels que l’échaudure sénescente et les dommages généraux liés au froid.

Ces avantages deviennent encore plus évidents avec l’utilisation des techniques AC nouvelles et plus récentes, appliquées d’abord en Italie par Isolcell, et de la technologie DCA-CF distribuée dans le monde exclusivement par Isolcell. Ce sont les techniques ULO (Ultra Low Oxygen) et DCA-CF (atmosphère contrôlée dynamique avec fluorescence de la chlorophylle).

La première conserve les produits dans un environnement avec un pourcentage d'oxygène autour de 1 %. Le choix d’utilisation du type d'atmosphère dépend du produit (espèce, variété) et de l’état physiologique du produit à la récolte. Par rapport aux méthodes classiques de stockage AC, l'avantage de la méthode ULO est une réduction supplémentaire (30 %) du métabolisme respiratoire.

La technologie de stockage la plus récente, (Atmosphère Contrôlée Dynamique avec la fluorescence de la chlorophylle), améliore encore la qualité des fruits au cours du stockage. Une qualité jusqu'à présent inimaginable pour les produits stockés peut maintenant être obtenue par l'adaptation dynamique d'une atmosphère contrôlée, ajustée en fonction de l'état physiologique du produit à stocker et de son activité biologique au fil du temps. Cette méthode a été inventée et brevetée par un Institut de recherche gouvernemental canadien et développé au Laimburg Agricultural and Forestry Research Institute. En 2003, Isolcell a commencéà appliquer cette technologie dans les cellules de stockage commerciales et détient actuellement la distribution exclusive mondiale.